Un filtre à  déchets plastiques géant est lancé en Mer du Nord

Publicité

Une initiative prometteuse et innovante voit le jour en matière de protection de l’environnement et de dépollution. Initié à l’origine par le jeune Boyan Slat quand il n’avait que 19 ans, le projet de nettoyage des océans sera enfin testé cette semaine pour la première fois en conditions réelles. L’installation prototype de 100 mètres de long, va être mise en mer à 20 kilomètres de la côte néerlandaise.

La dépollution des océans est un véritable casse-tête pour les scientifiques. Les quantités astronomiques de déchets déversés dans les eaux sont à l’origine d’une telle hécatombe parmi les animaux marins qu’une solution d’urgence s’impose. Et les chiffres parlent d’eux-mêmes : dans un rapport publié en début d’année par la fondation Ellen MacArthur, il est estimé qu’en 2050, il y aura plus de déchets plastiques (en poids) dans les océans que de poissons.

La pollution des mers par le plastique est devenue un véritable fléau, car elle participe à la mort silencieuse des fonds marins et de ceux qui y vivent. Les débris, ingurgités par les poissons, les coraux, les oiseaux marins, les tortues ou encore les cétacés, tuent en grand nombre et sa répandent dans toute la chaine alimentaire. Pas moins de cinq endroits du globe abritent aujourd’hui des concentrations de débris plastiques qui forment désormais des îles flotantes.